Résumé de l’allocution d’Emmanuel Macron : confinement validé ce vendredi jusqu’au 1er décembre, la seconde vague sera plus meurtrière

L’allocution d’Emmanuel Macron sera cette fois différente puisqu’il devrait reprendre l’ancien format pour parler aux Français.

Emmanuel Macron
Source : capture Instagram @emmanueletbrigittemacron

19h58 : s’exprime pour la 5e fois depuis la première vague et depuis l’Elysée. L’allocution de ce soir est très attendue, elle commencera dans quelques minutes.

20h00 : le président de la République revient une dizaine de jours après l’instauration du couvre-feu pour faire un bilan, il estime que cela n’est pas suffisant. Le virus circule à une vitesse importante et même les scénarios ont été dépassés. 527 Français sont décédés hier à cause du covid-19 et plus de 3000 personnes sont en réanimation. L’ensemble des régions sont désormais au-dessus du seuil d’alerte. Les opérations sont alors déprogrammées.

20h02 : pour Macron, la stratégie était de maîtriser le virus dès le déconfinement avec diverses mesures. Il estime que tout ce qui était possible a pu être fait. Nous sommes aujourd’hui les seuls qui testent aussi vite. Des décisions auraient pu être prises, mais faut-il le reprocher ? Dans tous les cas, tous les pays sont submergés par cette épidémie et la météo ne semble pas être en faveur de notre santé, mais un peu plus en faveur du virus.

85% des personnes décédées ont plus de 70 ans

20h03 : la seconde vague sera sans doute plus meurtrière et il estime que 9000 patients à la mi-novembre seront en réanimation. Tous les efforts seront faits et ce n’est pas suffisant, il faut alors un coup de frein brutal, car dans le cas contraire, le virus pourrait devenir encore plus conséquent. Les médecins devront alors choisir les personnes à sauver. Pour Emmanuel Macron, cela est inacceptable.

20h05 : Emmanuel Macron assume donc ses décisions devant les Français, il faut protéger les plus fragiles et ceux qui sont les premières victimes. L’âge est le facteur prépondérant, car 85 % des malades décédés ont plus de 70 ans. Le coronavirus tue aussi les plus jeunes, toutes les générations sont alors touchées avec éventuellement des séquelles. Contracter ce virus n’est donc pas anodin.

20h06 : l’économie doit aussi être protégée au même titre que les plus âgés, les plus jeunes, les soignants et les plus modestes. Il faut également une économie forte pour que l’hôpital puisse continuer. Rien n’est donc plus important que la vie humaine. Certains estiment que l’immunité collective pourrait être efficace, mais le Conseil Scientifique a pu enquêter. Cette méthode pourrait entraîner 400 000 morts supplémentaires, cette stratégie ne sera alors jamais utilisée par la .

20h08 : certains pensent que les personnes à risque devraient être confinées, mais cela n’est pas non plus envisageable.

20h09 : confiner les seniors ne serait pas efficace.

Retour du ce vendredi !

20h10 : pour augmenter la capacité de réanimation, il faut avoir les stocks nécessaires. Tout est sur le point d’être fait, mais ce n’est pas une réponse efficace contre cette épidémie. 7000 infirmiers ont été formés et nous sommes passés de 5000 à 6000 lits en réanimation pour atteindre 10 000 lits. Un investissement important a été fait, mais ce n’est pas suffisant face à cette seconde vague très violente. Il faut toutefois 5 ans pour former un infirmier, il n’y a donc pas une solution magique pour avoir une capacité beaucoup plus conséquente.

20h12 : Emmanuel Macron valide donc le confinement et tout le territoire sera concerné. Il sera toutefois adapté sur trois points. Le travail continuera, les EHPAD pourront être visités. Il y a aussi le retour de l’attestation.

20h13 : il y aura une tolérance pour ceux qui reviendront des vacances, fermeture des établissements recevant du public, une prise en charge jusqu’à 10 000 euros par mois pour les pertes, le chômage partiel sera mis en place avec des mesures spécifiques pour les charges ainsi que les loyers. Pour les indépendants et les très petites moyennes entreprises seront accompagnés. Des protocoles sanitaires seront appliqués pour l’école, le télétravail sera généralisé, mais il ne sera pas obligatoire. Pour les étudiants, les cours seront à distance.

Dans 15 jours, des commerces pourraient ouvrir

20h15 : nos frontières extérieures seront fermées, celles avec l’Europe sont ouvertes. Une conférence sera proposée pour détailler les interdits et les autorisations. Le nouveau confinement pourra réussir si tout le monde pourra se mobiliser.

20h18 : les mesures seront appliquées dans la nuit de jeudi à vendredi et jusqu’au 1er décembre. Si d’ici 15 jours, la situation est meilleure, les commerces pourront rouvrir. Il sera ensuite possible d’étudier si les repas de famille seront envisagés ou non pour les fêtes de Noël. Emmanuel Macron propose de déployer plus aisément l’application.

20h22 : Emmanuel Macron tente ensuite de remobiliser tous les Français tout en précisant que les commerces non alimentaires seront fermés. Il compte donc sur chacun des citoyens.

Vous vous rappelez sans doute de l’allocution du mois de mars 2020 qui annonçait le confinement. Nous pourrions peut-être avoir le droit à un second épisode ce soir dès 20 heures puisque les rumeurs grandissent. En effet, selon BFMTV, le président de la République aurait décidé de proposer un confinement général pour un mois. Les zones concernées par le couvre-feu ne seraient donc pas les seules à bénéficier de cette mesure drastique, car tout le pays pourrait être assigné à résidence.

Quels sont les scénarios envisagés par Macron ?

Ce matin, les Français au bureau ou dans les transports en commun n’évoquent qu’une seule chose : l’allocution d’Emmanuel Macron de ce soir à 20 heures. Il y a plusieurs scénarios qui sont envisagés, mais ils sont à prendre avec des pincettes, car, pour l’instant, ce sont des spéculations. Le chef de l’État n’interviendra pas avant ce soir pour valider ou non les informations et il pourrait très bien envisager une autre technique.

  • Le couvre-feu pourrait être avancé au cours de la semaine à 17 ou 19 heures avec un confinement uniquement le week-end.
  • Le couvre-feu pourrait être généralisé à toute la France et l’heure serait alors précoce, 17 ou 19 heures.
  • Le confinement pourrait concerner toute la France dès jeudi minuit pour tenter d’éradiquer l’épidémie et pour une durée de 4 semaines.

Le premier et le second scénario pourraient ne pas voir le jour puisque les mesures ne sont pas assez drastiques. Selon certaines rumeurs, Jean Castex aurait spécifié que ces tentatives n’auraient pas porté leurs fruits, car les Français respectent le couvre-feu, mais ils ont seulement décalé leur agenda. Par conséquent, au lieu de faire la fête avec les amis dès 21 heures, ils commencent beaucoup plus tôt, ce qui n’arrange pas la situation.

Un confinement classique ou beaucoup plus restrictif ?

Emmanuel Macron s’exprimera sans doute depuis l’Élysée comme nous avions pu le découvrir en mars dernier. La seule certitude que nous avons, il doit s’exprimer pour faire part des mesures qui s’appliqueront en France. En ce qui concerne le couvre-feu, le confinement ou une autre méthode pour éradiquer l’épidémie, ce sont des rumeurs qui inondent la toile depuis quelques heures. Dans tous les cas, le confinement s’il est validé ne devrait pas être aussi restrictif que le premier, certains commerces seraient ouverts, les écoles ne fermeraient pas notamment pour les primaires, les collèges, voire les lycées.

Les Français pourraient tout de même se déplacer en ayant bien sûr une attestation. Comme Emmanuel Macron a pu le préciser à maintes reprises lors de ses prises de parole, la France a eu l’occasion d’apprendre. Le gouvernement connaît alors les points forts et les faiblesses de ce dispositif, c’est pour cette raison qu’il serait en mesure d’adapter plus aisément ce confinement. Bien sûr, les Français redoutaient clairement ce moment, car, pour certains, c’est un vrai calvaire, pour d’autres, c’est le plaisir de se retrouver chez soi avec ses proches. Si les entreprises continuent de fonctionner, le télétravail pourrait être recommandé, mais non imposé.

Vous avez donc rendez-vous ce soir à 20 heures sur notre site pour suivre un live sans doute très important puisque les annonces seront primordiales et fortes. À un peu plus d’un mois, les citoyens espèrent que la situation pourrait s’améliorer, car les fêtes de Noël en dépendent. Avec un tel confinement, nous espérons que les repas en famille seront possibles à la suite de ces quatre semaines. Nous aurons la réponse ce soir !


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.