Britney Spears : elle ne veut plus monter sur scène tant qu’elle est sous la tutelle de son père, il lui ferait peur !

Ce sont les fans de Britney Spears qui seront déçus… Cependant, la chanteuse de 38 ans veut avoir son indépendance coûte que coûte et cela se comprend…

Britney Spears
Source : Voici

L’avocat de Britney Spears tente en vain de libérer la célèbre de la tutelle de son père, mais la tâche s’avère très compliquée. Quant à , elle serait effrayée par son père James Spears et pour essayer de faire pencher la balance, elle refuse tout concert, jusqu’à nouvel ordre.

La juge confirme la tutelle de Britney Spears à son père

Samuel Ingham, l’avocat de Britney Spears, avait déposé une requête auprès d’une juge du tribunal de , afin qu’elle accepte de modifier les termes de la tutelle de Britney Spears. Le mercredi 11 novembre 2020, cette dernière a refusé la demande de l’avocat.

Notons que dans la lettre adressée à la juge, l’homme de loi avait évoqué le fait que sa cliente avait peur de son père, qui a actuellement sa tutelle. De même, la célèbre chanteuse refuse de remonter sur la scène, jusqu’à ce que James Spears ne soit plus responsable de sa carrière.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le


Il y a quelques mois, alors que le père de Britney Spears avait eu des problèmes de santé, la tutelle de sa fille lui a été retirée, pour être confiée à une tutrice professionnelle, Jodi Montgomery, de façon temporaire. L’avocat de la chanteuse a alors œuvré en vain, pour que le père de Britney Spears ne redevienne plus son tuteur.

Notons que James Spears est devenu le tuteur légal de la chanteuse de 38 ans, depuis 2008. En effet, après qu’elle soit tombée dans une profonde dépression, Britney Spears a été déclarée mentalement inapte. Depuis ce moment, c’est lui qui gère la vie entière de sa fille, prenant toutes les décisions à sa place, aussi bien pour sa carrière, ses finances, et même sa vie personnelle.

Pour les fans de Britney Spears, cette tutelle est une prison. Ainsi, le #FreeBritney, un mouvement de soutien, a rapidement vu le jour sur les , avec des théories du complot.

Pour le moment, Samuel Ingham peut encore contester la décision de la juge, d’ici le 18 novembre 2020. Au mois de février 2021, il y aura une nouvelle révision du dossier de Britney Spears.

Plus de concert, tant que Britney Spears est sous la tutelle de son père !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Britney Spears (@britneyspears) le


Il semble qu’il ne s’agit nullement de caprice. En effet, Britney Spears refuse de monter sur scène, et ce, jusqu’à ce que sa tutelle ne soit plus confiée à son père. Pour le moment, on apprend qu’il y aurait eu une dispute entre James Spears et Samuel Ingham, l’avocat de la .

Pour l’homme de loi, sa cliente serait considérée par son papa, comme quelqu’un qui a un état mental se rapprochant de celui d’une personne en coma. Ce à quoi le père de Britney Spears  aurait répondu en disant que cette dernière avait parfaitement tous ses droits, malgré qu’elle soit sous tutelle. Concernant la principale intéressée, elle ne veut plus que son père contrôle sa carrière, d’où son refus de refaire d’autres concerts.

Le 10 novembre dernier, Britney Spears a évoqué ce fait au cours d’une audience, sans compter les affirmations de son avocat, sur le fait qu’elle aurait peur de son propre père.

D’une manière ou d’une autre, la tutelle ne convient plus à Britney Spears, qui essaie par tous les moyens, avec l’aide de Samuel Ingham, de s’y défaire, obtenant ainsi son indépendance. Au tout début du mois de novembre, l’homme de loi avait produit des documents qui attestent que Britney Spears souhaite désormais être l’unique conservatrice de sa succession .

Qu’en dira la justice américaine ? Rendez-vous en février prochain !


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.