Sylvie Tellier : L’ancienne Miss France aurait-elle triché lors de son sacre en 2002 ? Elle répond aux accusations !

Précédemment, Sylvie Tellier la Miss France 2002 avait été accusée de donner de fausses informations sur son âge et sa taille pour pouvoir participer au concours de beauté.

Elle a décidé de répondre à ces accusations dans une qu’elle a accordée à Nice matin.

Décidément, l’année 2020 n’a pas été de tout repos pour Sylvie Tellier, l’ancienne Miss 2002 et actuelle directrice du comité d’organisation de l’élection . Elle a dû faire face à plusieurs accusations dont certaines faisaient état de sexisme à l’encontre du concours Miss France et d’autres qui la critiquaient en raison de l’éviction d’une participante à l’élection de Miss Guadeloupe. Si les précédentes accusations ont mis Sylvie Tellier au cœur de polémiques qui viennent à peine de se calmer, elle se retrouve déjà en train de faire face à de nouvelles portées par son ancienne supérieure hiérarchique Geneviève de Fontenay et le chroniqueur Gilles Verdez, de . Face à cette situation, Sylvie Tellier sort du silence et répond à ses détracteurs…

Quand Geneviève de Fontenay et Gilles Verdez accusent Sylvie Tellier de tricherie !

Geneviève de Fontenay qui avait précédemment démissionné de son poste au comité d’organisation de l’élection de Miss France avait été l’invitée d’Évelyne Thomas dans l’émission Non Stop People. Lors de cet échange, l’ancienne présidente du comité a fait des déclarations étonnantes à propos de Sylvie Tellier.

« La moitié des gens qui étaient là ne voulaient pas qu’elle soit élue parce qu’elle avait déjà 24 ans, mais je pense qu’elle avait peut-être un peu plus aussi ». Cette première accusation de mensonge n’est certainement pas flatteuse de la personne de Sylvie Tellier. Loin d’arranger les choses, c’est Gilles Verdez, le chroniqueur de Cyril Hanouna qui a révélé de nouvelles informations concernant le concours Miss France de l’année 2002.

C’est dans l’émission Touche pas à mon poste qu’il avait fait ses déclarations effarantes : « Elle avait été élue Miss Lyon et quand les candidates sont arrivées une semaine avant l’élection, on les a mesurés à la toise. Et en fait, elle a mis des talonnettes dans ses bas. Elle a triché ! » Ce fut la deuxième accusation portée à l’encontre de l’actuelle directrice du concours de beauté. Toujours selon les propos de Gilles Verdez, la supercherie aurait été rapportée au chorégraphe et la direction. Si en temps normal la jeune femme aurait dû être expulsée, le comité a plutôt décidé de la laisser poursuivre la compétition.

Sylvie Tellier répond aux accusations


L’ancienne reine de beauté semblait très peu étonnée d’être la cible de telles accusations. C’est ce vendredi 23 octobre qu’elle a réagi dans les colonnes de Nice-matin. Sylvie Tellier souligne le fait que le concours de beauté a toujours soulevé des polémiques. Pour la jeune femme, la seule chose qu’elle pourrait faire serait d’envoyer son acte civil. Elle a ensuite affirmé qu’elle ne voulait pas répondre aux propos de l’ancienne présidente avant de lui lancer une pique bien sentie. L’ancienne reine de beauté affirme que cette dernière regrette probablement d’avoir quitté le comité d’organisation de Miss France, même si c’était pour des raisons personnelles.

La mère de famille et femme d’affaires ne semblait pas outre mesure perturbée par les accusations de Gilles Verdez. La Miss France 2002 estime qu’il faudrait faire le point de toutes les polémiques lancées par le chroniqueur pour voir celles qui sont fondées et celles qui ne le sont pas. Cela sous-entend que la majorité des accusations précédemment portées par le confrère de Cyril Hanouna étaient sans fondement. Elle déclare ensuite qu’elle n’avait rien contre lui et n’a pas eu de réaction à propos de ses allégations. Cette affaire est donc à suivre de très près. 


Jennifer Labracuol

Jennifer Labracuol

Je suis particulièrement intéressée par l'actualité people et politique, deux sujets pourtant diamétralement opposés ! Je partage donc mon avis régulièrement dans mes articles.